Dossiers Avions > Tu-22 M3 Backfire-C

Tu-22 M3 Backfire-C --- Dossier

< Tornado

Tu-22 M3 Backfire-C

Voir la version PDF de cette page

Tu-22Le Tu-22M est toujours le bombardier stratégique supersonique le plus utilisé en Russie. L'appareil fut construit à près de 500 exemplaires par Tupolev, à Kazan au Tatarstan, de 1964 à 1993. Surnommé "Backfire" (retour de flamme) par l'OTAN lorsque fut découvert son existence en septembre 1969, le Tu-22M resta longtemps la bête noire des stratèges américains, sa vitesse et son rayon d'action lui permettant d'atteindre toutes les cibles de l'OTAN en Europe ainsi que sur les atterrages atlantiques.


Engagé en afghanistan
Lancé en 1967, sous la désignation de prototype 45-01, le Tu-22M n'a guère de points communs avec son prédécesseur, le Tu-22 Blinder, sinon sa désignation (choisie pour entretenir la confusion chez les Occidentaux). Le premier Tu-22M a volé le 30 août 1969. Vecteur nucléaire et d'attaque terrestre et navale, capable de Mach 1,8 avec une charge de bombes de 24 t, le Tu-22M de départ fut petit à petit amélioré pour donner naissance au Tu-22M2 qui lança véritablement la série. Un total de 220 Tu-22M2 fut produit. À la version M2 succéda, à partir de 1982, le Tu-22M3, à l'aile modifiée pour pivoter à une flèche maximale de 65° et conçu pour pouvoir décoller à la masse de 125 t. Pourvu d'entrées d'air différentes, façon MiG-25, et de quelques raffinements aérodynamiques, le Tu-22M3 est équipé d'un radar multimode.
Tu-22Durant la guerre en Afghanistan, des Tu-22M2 et M3, opérant à partir du Turkménistan, ont été régulièrement utilisés pour des raids de bombardement conventionnel à longue distance. En 1999, la Russie en possédait encore quelque 260 exemplaires réduits à environ 150 en 2002, tandis que le gouvernement ukrainien en a hérité d'une vingtaine. Certains ont été modifiés en Tu-22MR de reconnaissance électronique, tandis qu'une partie des Tu-22M2 a été transformée en Tu-22M5 par le montage d'un nouveau radar et l'intégration de nouveaux missiles air-sol. Le Tu-22 reste le véritable cheval de bataille de l'aviation de bombardement russe actuelle car, faute de crédits, son successeur - qui se voudrait un égal du B-2 américain-n'a jamais vu le jour.

Voir la version PDF de cette page


Faites découvrir ce site


©2000-2017 Olivier
Tous droits réservés
CNIL : 844304

174 messages dans le Livre d'or.
854 commentaires vidéos.
Page générée en 0.007066965103s.
Le nombre max de connectés : 127 le 27 Septembre 2007 à 22:02:33
-- 1 connecté --

Version Mobile Tweeter Partagez moi sur Viadeo Partagez moi sur Facebook
FR EN DE IT SP PO NL